ads Côte-d’Ivoire

Réduction de la pauvreté: la Stratégie nationale d’inclusion financière

Réduction de la pauvreté: la Stratégie nationale d’inclusion financière
La stratégie nationale d’inclusion financière (SNIF 2019-2024) de la Côte d’Ivoire a été officiellement lancée ce mercredi 26 juin 2019, à l’auditorium de la Primature, à Abidjan par le ministre de la Construction, du Logement et de l’Urbanisme, Bruno Koné, qui représentait le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly. Le ministre Adama Koné a indiqué à cette tribune que l’objectif est d’accroitre de façon significative un taux d’inclusion financière, en le faisant passer de 40% en 2017 à 60% en 2024, par l’amélioration de l’accès et l’utilisation des services financiers par les femmes, les jeunes, les micros, petites et moyennes entreprises, notamment par l’entremise de la finance digitale.

Microfinance et IME, les principaux vecteurs

Il explique que la SNIF est le résultat d’une démarche collaborative entamée en 2018, avec la création de l’Agence de promotion de l’inclusion financière. Elle a été élaborée sur la base des résultats d’un symposium organisé en juin 2018, qui a permis de dresser l’état des lieux. Le taux de bancarisation strict ressortait ainsi à 19% en 2017 et le taux de bancarisation élargi aux systèmes financiers décentralisés à 25%, quand le taux global d’inclusion financière s’établissait à 40%, avec un écosystème financier composé de 28 banques, deux établissements financiers à caractère bancaire, 50 institutions de microfinance et 3 établissements offrant des services financiers via le téléphone mobile. « L’analyse de ces indicateurs montre que le secteur de la microfinance et les services financiers via le téléphone mobile constituent les principaux vecteurs de l’inclusion financière », souligne Adama Koné.

Le gouverneur de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO), Koné Tiémoko Meyliet, s’est félicité de voir la Côte d’Ivoire contextualiser la stratégie régionale d’inclusion financière en y intégrant ses spécificités propres. Elaborée par les Etats de l’Uemoa, sous l’impulsion de la BCEAO, la stratégie régionale adoptée en conseil des ministres de l’union en juin 2016 vise « à permettre à 75% des populations d’accéder aux services financiers à des coûts abordables, sur un horizon de 5 ans. »

… suite de l’article sur Minutes Eco


Tags assigned to this article:
cote d ivoire

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment